Rechercher
  • Laurie Perrault

Maîtriser ou contrôler ?

Maîtriser ou contrôler ?

Dans la grande majorité des cas on va parler d'apprendre à contrôler ses émotions.

Ne pas se laisser emporter par elles, ne pas les laisser guider notre vie, ne pas s'enflammer, ne pas laisser la colère répondre à notre place, ne pas, ne pas …

La véritable solution est d'apprendre à maîtriser et non à contrôler. Car le contrôle vient du mental. Contrôler c'est empêcher à l'émotion de s'exprimer, c'est bloquer le flux de l'information en nous pour continuer à paraître, pour maintenir notre image, pour garder le contrôle sur notre comportement. On fuit l'émotion, on l'empêche d'être par peur de souffrir, par peur de perdre pied et on empêche ainsi toute expérience d'être un cadeau pour nous aider à comprendre ce que se cache derrière son message.

Maîtriser l'émotion c'est avant tout autoriser l'émotion à être, c'est lui donner la parole, lui permettre d'exister pour ce qu'elle est. Maîtriser c'est apprendre à ne pas poser d'action sur sa présence, c'est l'observer, la regarder s'infiltrer en nous et la cadrer, lui offrir autour un espace sécurisant où elle pourra se libérer en toute sécurité.

Mais lorsque l'émotion est trop forte, lorsque nous sommes dans cet apprentissage de la maîtrise et que nous avons encore besoin d'un filet de sécurité pour la contenir, il existe des actes qui peuvent nous aider à compenser son intensité.

Écouter une musique qui nous apaise, chanter, respirer, méditer, mettre de l'encens, faire un câlin

au chat, au chien, au mari, aller se promener, prier…

Accueillir une émotion c'est l'accompagner comme on accompagnerait un enfant dans sa blessure, on autorise son état mais on cadre, on structure par l'amour et la bienveillance. Parce qu'une émotion n'est pas notre ennemi, elle vient au contraire mettre de la compréhension sur nos failles, nos blessures, elles sont des cadeaux précieux que l'on se doit de manipuler avec douceur et bienveillance.

Alors, soyons toujours conscients!

N'ayez pas peur de vos émotions, regardez les comme des boussoles qui vous montrent où vous en êtes aujourd'hui et ne les fuyez pas, laisser les êtres pour leurs offrir une chance de se libérer.



0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout